Fin de l’étape espagnole pour les C1H et K1D
27/04/2019

Crédit photo : FFCK/J.Y.PRIGENT

Clap de fin sur la première partie du Championnat de France Elite Slalom 2019 pour les canoës hommes et les kayaks dames. Ce samedi, les athlètes ont dû faire face à un parcours bien plus complexe et physique, avec de nombreuses options.

Les canoës ont frappé fort en demi-finale, puisque 7 bateaux tricolores ont obtenu leurs tickets pour la finale A. C’est Cédric Joly (Pays de Brocéliande) qui l’emporte pour plus de 4 secondes d’avance sur le jeune Jules Bernardet (CK Pontarlier). Kilian Foulon (Val de l’Indre) prend la 3ème place, devançant Martin Thomas (Jarnac).

Côté féminines, la victoire revient une nouvelle fois à Maialen Chourraut (Espagne). Chez les Françaises, c’est Marie-Zélia Lafont (Orthez) qui s’empare de la première place. Vient ensuite Lucie Baudu (Saran) à la deuxième place, et Camille Prigent (Cesson Rennes) complète le trio de tête.

Rendez-vous pour ces deux catégories à Pau à partir de jeudi prochain, pour la suite de la compétition.

Richard Fox

 » Nous sommes à mi-parcours des sélections. Il n’y a pour le moment pas de grosses surprises. Tout est encore à jouer, le système est basé sur les 3 meilleurs résultats sur les 4 courses. Ceux qui rentrent de Seu avec deux bons résultats vont devoir encore confirmer. Ceux qui sont partis plus doucement ont une marge de manoeuvre, il y a encore de quoi progresser.

En canoë, l’expérience parle mais la jeunesse qui monte aussi. Il faut se rappeler qu’il n’y a que 2 places en senior, donc la compétition est rude. C’est très serré, l’étape de Pau va être décisive. Par rapport à l’année dernière, on a augmenté le niveau du challenge avec des parcours plus engagés, plus techniques, qui répondent davantage au niveau international. C’est très exigeant, aujourd’hui les tracés étaient de très beau niveau, Marianne Agulhon et Xavi Tabernac ont réalisé un très beau travail et ont su répondre à la demande d’avoir des parcours de ce type.

En kayak dame, il y avait 5 françaises hier et 4 aujourd’hui en finale A. Il fallait réaliser de belles demi-finales pour prétendre à celle-ci. Les finales B sont également très importantes pour le classement français. Il y a un grand investissement de la part de la Fédération en termes d’organisation technique (analyse vidéo, juges…), on a réussi à mettre en place tout cela en collaboration avec la Fédération Espagnole. et c’est une bonne préparation pour les athlètes qui se sélectionneront pour le championnat du Monde qui se déroulera ici, à La Seu. Pour ceux qui vont obtenir leur sélection, ça va leur servir.

C’est la deuxième année que l’on fonctionne sur deux sites, à Seu et Pau. On remarque un réel engagement des clubs, des athlètes pour naviguer sur ces deux bassins et on constate que le niveau monte. On remarque également que tous ceux qui sont passés par les qualifications (N1, N2), permet d’élever le niveau. Cela permet aux jeunes de progresser et de naviguer sur des bassins, de prendre des départs. Globalement on est content du niveau de difficulté du challenge présenté et de l’adaptation, la réaction des athlètes face à celui-ci. Il y a encore de belles choses à voir à Pau ! »

Retrouvez toutes les informations, résultats, classement ici