Trouver un club

La Commission Nationale des Juges et des Arbitres est heureuse de vous présenter le nouveau vestiaire des juges et des Arbitres :

 

ACTUALITES :

  • Vendredi 4 décembre 2020 Maryse VISEUR dont la candidature a été portée par Jean ZOUNGRANA président de la FFCK et Sports de Pagaie a été élue au Comité exécutif de l’AFCAM (Association Française du Corps Arbitral Multisports) :

« Je suis honorée de rejoindre cette prestigieuse instance qui regroupe des grands noms du monde du sport  dont de célèbres arbitres internationaux ».

Cette prestigieuse instance rassemble les corps arbitraux de toutes les disciplines sportives afin de les représenter auprès du CNOSF, des pouvoirs publics nationaux, régionaux, départementaux ou locaux et dans le cadre d’évènements spécifiques.

Elle représente entre autres le corps arbitral français auprès de la Fédération Internationale des Juges et Arbitres Sportifs, l’IFSO.

« Fière d’avoir été présentée et soutenue par notre président Jean Zoungrana, voilà une opportunité de plus pour faire avancer les bonnes pratiques et d’encourager à l’Excellence nos arbitres et juges … C’est dans cet état d’esprit que je compte poursuivre et contribuer au sein de notre fédération  à l’évolution du corps arbitral tout en saluant le travail fait au sein de la commission nationale des Juges et Arbitres jusqu’à aujourd’hui, menée avec détermination par Edwige Bakkaus, à la suite d’Emmanuel Girard ».

AFCAM – EDITORIAL SPECIAL RESPECT, de Patrick VAJDA, Président de l’AFCAM

Le président de l’AFCAM que vous venez de réélire est aujourd’hui en pleine souffrance ; ce qui est arrivé hier soir, lors du match PSG-Basaksehir, n’aurait jamais dû se produire, JAMAIS !

Il y a quelques jours lors d’une interview on m’a posé la question suivante : « si vous deviez résumer la carrière d’un arbitre en un seul mot, que diriez-vous ? » Ma réponse fut : RESPECT ! Respect des athlètes, respect des adversaires ! C’est primordial. Si vous voulez être respecté, il est primordial de respecter « les autres » tous les autres. Quand vous êtes arbitre c’est LE principe de base. Comment être respecté si vous, arbitre, n’appliquez pas un tel principe ?

Lorsque l’on devient arbitre on le devient d’abord par passion pour son sport, mais également pas passion « des autres » , des athlètes, des coaches, ….quel que soit leur pays, leur langue, leur couleur de peau, leur religion…..

Dans la bouche d’un arbitre les mots prononcés hier sont inqualifiables, quelle que soit la traduction du mot roumain correspondant à la couleur noire.

L’arbitrage sportif c’est un peu le régime de la douche écossaise : après la remarquable prestation de Stéphanie Frappart la semaine dernière, démontrant une évidence, celle de l’égalité Femme-Homme dans notre domaine, nous voici plongés dans une histoire  inqualifiable de racisme dont le monde de l’arbitrage aurait pu et dû se passer.

S’abstraire de toute influence n’est-ce pas le métier de l’arbitre ? Être objectif et bienveillant ne sont-ils pas les mots basiques de l’arbitrage sportif ? Ce quatrième arbitre les a oubliés, tout comme il a oublié qu’un être humain se caractérise d’abord par son nom et jamais par sa couleur de peau. Ce que l’on appelle le « racisme ordinaire » ne doit plus exister ; les terrains de sport doivent donner l’exemple, et les arbitres et juges sportifs doivent en être les garants.

J’espère juste que le pire n’est pas à venir,  car ceux qui seront sur les terrains, dans les jours qui viennent, risquent d’être les victimes de ce comportement imbécile.

Si l’image de l’arbitrage sportif n’est heureusement pas celle-là, de tels dérapages sont impensables et doivent être immédiatement sanctionnés. Tout comme doivent être sanctionnés sévèrement tous ceux qui sur les terrains sportifs ont des comportements contraires à l’éthique, à nos valeurs sportives et à l’humanisme qui en découle. Fort heureusement parmi ceux-là les arbitres sont rares !

Patrick Vajda

Président de l’AFCAM