Trouver un club

Actualités du rafting

La FFCK et le développement du raft

La FFCK a obtenu la délégation du ministère des sports pour le raft au 1er janvier 2017. Une délégation qui l’autorise à organiser des championnats, délivrer des titres et sélectionner des athlètes pour les compétitions internationales.

A l’international, le raft est une discipline qui est développée par deux fédérations internationales, la World Rafting Federation –WRF- et l’International Rafting Federation –IRF-. Notre fédération a fait le choix de s’affilier dans un premier temps à la WRF car elle est membre de la fédération internationale de canoë, l’ICF – International Canoe Federation-, à laquelle nous sommes affilié pour l‘ensemble de nos disciplines. L’ICF a par ailleurs invité ses fédérations membres à s’affilier à la WRF.

Au plan national, dans l’attente d’un développement suffisant pour créer une commission spécifique, le choix a été fait d’intégrer cette discipline à la commission nationale d’activité Freestyle. Un référent raft, Pierre Soubry, a été nommé au sein de cette commission afin d’assurer le développement de cette discipline en lien avec les commissions nationales d’activité descente et slalom qui pourraient intégrer cette épreuve dans certaines compétitions de leur calendrier. Par ailleurs Peggy Dickens, membre du Bureau Exécutif est en charge du suivi de cette discipline.

Le premier championnat de France de raft à l’Argentière La Bessée

Ainsi nous avons pu, à l’initiative du comité régional de la région Provences Alpes Côtes d’Azur, organiser le premier championnat de France de raft le week-end des 11 et 12 mai 2019 à l’Argentière La Bessée.

Un centre de formation reconnu d’excellence par la WRF

Le Centre Régional de Formation de l’Argentière La Bessée a été reconnu comme centre d’excellence pour la formation en Raft par la WRF.

La première formation de juge international

Une formation de juge international de raft a été organisée à l’occasion de ce championnat de France. Une formation organisée en partenariat avec la WRF et à laquelle ont participé plusieurs juges français.

Une participation aux championnats du monde 2019 en Turquie

A l’issue de ces championnats de France, deux équipes ont pu être sélectionnées pour les championnats du monde qui se sont déroulés du 8 au 13 juin 2019 à Tunceli –Turquie-.

Notre équipe championne de France fait deux fois 4eme : sur la descente et sur le slalom, ce qui les place 7eme au général et notre équipe 2 fait 5eme au slalom et les place en 10 eme position au général. L’objectif recherché d’être dans le Top 10 pour cette première participation a ainsi été atteint.

La FFCK et le comité régional PACA étudient la possibilité d’accueillir les championnats du monde de raft WRF en 2021 et de faire de ce championnat un levier pour le développement de la discipline en France.

 


LE RAFT COMPETITION

Le raft peut se pratiquer sur différentes catégories d’embarcations gonflables à l’aide de différents moyens de propulsion :

  • Le R4 – bateaux gonflables pour des équipages de 4 personnes de 3,40 de long et 1,70m de large, propulsé à l’aide d’une pagaie simple.
  • Le R6 – bateaux gonflables pour des équipages de 6 personnes de 4,20m de long et 2m de large, propulsé à l’aide d’une pagaie simple.
  • Le « packraft » – bateaux gonflables pour 1 personne de 1,80m de long et 0,90m de large, propulsé à l’aide d’une pagaie double.

Les bateaux d’équipage sont munis de footstraps – au moins un par personne -, et d’une corde de sécurité qui font le tour de l’embarcation ainsi qu’un bout de corde à l’avant du bateau.

RX RACE – une course en confrontation directe

Le but de la course RX est de réaliser un parcours le plus rapidement possible  un parcours entre deux équipages partant simultanément et avec un système d’élimination.

Le tronçon de rivière utilisé doit permettre l’équité dans les conditions de course pour les deux équipages et des conditions de départ similaires.

Le RX est composé de deux phases: la première phase, la manche unique de qualification, est un sprint chronométré de 600m maximum, avec un départ toutes les minutes ou toutes les deux minutes qui détermine le tirage au sort pour la phase éliminatoire directe.

Lors des phases éliminatoires, tout contact entre les deux équipes dans les 15 premiers mètres du parcours n’est pas autorisé. En cas de contact, une pénalité est attribuée qui contraint le bateau incriminé à devoir passer une porte de pénalité en fin de parcours.

Le parcours est matérialisé par des portes. Une ou deux portes en descente et une ou deux portes en remontée.

Un passage est correct lorsque la tête de tous les membres d’équipages franchit le plan de porte ainsi qu’une partie du bateau simultanément dans le même sens. Toucher une fiche n’est pas pénalisant.

Une porte de pénalité est mise en place entre 50 et 10 mètres de la ligne d’arrivée. En cas ded pénalité donnée par le juge les compétiteurs sont dans l’obligation de passer cette porte –Ex : dans les 15m un équipage va au contact de l’autre équipage, les contacts physiques intentionnels-.

 

LE SLALOM

La compétition se déroule en 2 manches, sur un parcours de 600m maximum, matérialisé par des portes à prendre selon un ordre imposé en évitant de toucher les portes. La participation aux 2 manches est obligatoire et la prise en compte de la meilleure des deux manches détermine le classement des équipages.

Le parcours se compose de 8 à 14 portes avec 2 à 6 portes en remontée réparties de façon équilibrée de chaque côté, droite et gauche de la rivière.

Un franchissement correct – tête entière de tous les membres d’équipage et une partie du bateau simultanément dans le bon sens et le bon ordre de franchissement- , sans toucher les fiches n’entraîne pas de pénalité.

Une pénalité de 5 points est attribuée en cas de touche simple ou répétée d’une fiche par un ou plusieurs membres d’équipage.

Une pénalité de 50 points est attribuée notamment pour une porte omise, non franchie, franchie dans le mauvais sens ou sans respecter l’ordre de franchissement, ou encore en écartant ou poussant  intentionnellement la fiche pour passer.

Le meilleur temps additionné des points de pénalités convertis en secondes, est retenu pour le classement de la course.

 

LA DESCENTE

L’objectif de la descente est de réaliser le plus rapidement possible un parcours sur un tronçon de rivière de 3 à 7 km dans le sens du courant.

Le débarquement est autorisé. Aucun contact physique intentionnel n’est permis pendant la course sous peine d’une pénalité de 10 secondes à ajouter au temps de course voire de disqualification. Les multiples pénalités éventuelles s’ajoutent au temps de course.

 

LE RAFT LOISIR SPORTIF

Le raft est aussi une discipline de loisir sportif proposée par de nombreuses structures affiliées ou agréés par la FFCK en France pour le grand public, sur des espaces d’eau vive ou des rivières remarquables. Ce support permet de rendre l’eau vive accessible à tous grâce à un équipement et un encadrement adaptés.