JEUNES ET PERFORMANCES

LE DEVELOPPEMENT DU SPORTIF A LONG TERME

 

Le concept d’un Développement du Sportif à Long Terme (DSLT) est d’intégrer des modes d’apprentissages, des programmes d’entraînement et de compétition en relation avec l’ensemble des stades de développement de l’individu (psycho socio affectif, cognitif, psycho moteur).

En effet, le canoë-kayak est un sport à maturité « tardive », le développement de l’athlète est donc un processus à long terme.

A chaque étape du développement de l’individu correspond une fenêtre pour améliorer différentes caractéristiques (habiletés techniques, qualités physiques, compétences mentales…).

Trop souvent, les habiletés motrices de base ne sont pas assez appréhendées lors de l’apprentissage, au profit de compétences spécifiques qui reposent pourtant sur la maîtrise de ces fondamentaux du mouvement.

 

LE DEVELOPPEMENT DU SPORTIF A LONG TERME, CARACTERISTIQUES

  • Ce modèle intègre des modes d’apprentissage, des programmes d’entraînement, de compétition et de récupération en relation avec le stade de développement de l’enfant
  • Ce modèle intègre l’ensemble des domaines de développement de l’individu (psycho socio affectif, cognitif, psycho moteur)
  • Ce modèle a pour objectif de préserver la santé et l’équilibre et l’épanouissement de l’individu
  • Ce modèle est centré sur l’athlète, dirigé par l’entraîneur et supporté par les parents et l’environnement (club…).

 

LE DEVELOPPEMENT DU SPORTIF A LONG TERME, STADES D’ENTRAÎNEMENT

 

L’ENFANCE

 

  1. Stade de l’enfant actif (famille) 1 à 6 ans.

Objectif : Le développement des mouvements fondamentaux (gymnastique, courir, lancer,

sauter, frapper, attraper, rouler, adaptation à l’eau, à la glace, à la neige, etc.)

 

  1. Stade d’initiation aux habiletés motrices (famille, EN) 6 à 8-9 ans.

Objectifs : Le développement des déterminants de la motricité (agilité, coordination, équilibre, vitesse, etc.)

 

  1. Stade de formation de base à la pratique d’activités sportives (EN, association sportive) : 8-9 à 11-12 ans.

Objectifs : Le développement des habiletés sportives multisports : habiletés techniques de base dans plusieurs sports.

 

L’ADOLESCENCE

 

  1. Stade de développement de la condition physique et affinement du répertoire moteur (Education Nationale , Associations Sportives, Pôles) : 11-12 à 15-16 ans.

Objectifs : Le développement des qualités physiques (condition physique générale), le développement et l’affinement d’un répertoire d’habiletés sportives plus complexes.

 

  1. Stade de la spécialisation sportive (Education Nationale , Associations Sportives, Pôles) : 15-16 à 21-23 ans.

Objectifs : Le développement des qualités physiques et des habiletés sportives spécifiques à un sport, à la discipline.

 

LE JEUNE ADULTE

 

  1. Stade de développement spécifique (Education Nationale , Associations Sportives, Pôles) : 18-19 ans et +.

Objectif : Le développement optimal des qualités physiques et des habiletés spécifiques à un sport, à une discipline en vue d’un rayonnement national.

 

  1. Stade du perfectionnement (Pôles) : 22-24 ans et +.

Tâche : Le développement maximal de tous les facteurs de performance spécifiques à un sport, à une discipline pour un rayonnement international.

 

Comparaison des conséquences entre une spécialisation rapide et un développement général adapté :

 

Spécialisation Hâtive Spécialisation Progressive
Progression Progrès rapideProgrès plus lents
Meilleures performancesRéalisées à 15-16 ansRéalisées à 18 ans et +
Constance Performances irrégulièresPerformances plus régulière
Carrière sportiveAbandons et épuisement avant 18 ansCarrière sportive plus longue
Blessures Prédispositions aux blessures marquéesMoins de blessures

Il existe actuellement environ 60 sections sportives scolaires en canoë-kayak, réparties sur tout le territoire.

Les collégiens et lycéens motivés et aptes pour une pratique sportive renforcée et approfondie, désireux de poursuivre un cursus scolaire normal, ont la possibilité d’intégrer une section sportive scolaire. Un certain nombre d’heures du planning de l’élève, variables en fonction du niveau de la section, sont alors destinées à la pratique du canoë-kayak.

Le passage en section sportive est pour certains élèves sportifs un tremplin vers l’accès à la performance.

Pour créer ou reconduire une section sportive scolaire, l’établissement doit conclure un partenariat avec la FFCK. L’objectif est de rapprocher le mouvement sportif et l’éducation nationale, dans le prolongement de la convention cadre signée le 18 septembre 2013 par le ministre de l’Education Nationale, la ministre chargée des sports et le président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF).

Si un établissement a un projet de création de section sportive scolaire, il peut contacter un Conseiller Technique Sportif de la région ou adresser un mail à serviceformation@ffck.org.

 

Texte de référenceCirculaire n°2011-099 du 29 septembre 2011

Pour plus d’informations :

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=57926

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=79776

http://www.education.gouv.fr/botexte/bo030529/MENE0300852C.htm

  • Les structures du PASS (Programme d’Accession)

Le réseau des structures du Parcours d’Accession au Haut Niveau a l’objectif ambitieux de permettre aux sportifs de progresser d’un niveau national vers un niveau international. Les athlètes faisant partie de ces structures bénéficient d’un encadrement technique spécifique ainsi que d’un ensemble de services leur permettant de concilier la mise en œuvre de leur double projet (aménagement et soutien de la scolarité, accompagnement médical et paramédical, infrastructures d’entraînement).

 

  • Les Dispositifs Régionaux d’Entraînement (DRE)

La  mise  en  place  de  Dispositifs  Régionaux  d’Entraînement  (au  nombre  de quatre), constitués de plusieurs clubs de la même région et pilotés par chaque Comité Régional, a permis de créer une véritable dynamique fonctionnelle  entre les clubs labellisés Ecole Française de Canoë-Kayak mention  « Performance sportive » et leur Comité Régional, en faveur du haut niveau.

Le  recrutement  des  sportifs  s’effectue  à  partir  des  adhérents  des  clubs  constituant chaque DRE. La coordination et la gestion du fonctionnement du DRE sont assurées par le Comité Régional mais il revient à chaque club le constituant, d’assurer le suivi et l’entraînement des sportifs. Le recrutement  des sportifs se fait directement par chaque DRE avec pour prérequis  l’impératif que ceux-ci soient inscrits en liste ministérielle Espoir ou « admissible », adhérents ou non d’un des clubs constituant le DRE.

 

PARCOURS D’ACCES AU HAUT NIVEAU

Comité régional

AUVERGNE-RHÔNE-ALPESDRE : Eaux-Vives Oyonnax CK, CK Haute Isère, CCK Vienne, Aubenas
NORMANDIEDRP : KC Thury Harcourt, FR Pont d’Ouilly, ASEV Condé sur Vire, CKC Avranches
BRETAGNEDRP : Acigné, CKCIR Saint Grégoire

*DRP : Dispositifs Régionaux de Performance propres au Kayak Polo

 

  • Les pôles Espoir

Gérés  par  les  Comités Régionaux, le recrutement des sportifs se fait directement par chaque Pôle Espoir avec pour seul prérequis l’impératif que  les athlètes soient inscrits en liste ministérielle Espoir.

Objectif du sportif :

> Accéder au haut niveau.

Objectifs de la structure :

> Repérer, former et alimenter les pôles France Relève ;

> Permettre aux  sportifs  d’augmenter  leurs  capacités  d’entraînements journaliers, hebdomadaires, mensuels, annuels de façon progressive afin que la transition vers un pôle France Relève soit optimum ;

Former aux habiletés techniques fondamentales est sa priorité ;

Être reconnu pour son niveau sportif interrégional. Le recrutement régional est privilégié dans les clubs et les structures du PASS, à partir de cadet 2ème année jusqu’à jeune senior ;

Être en forte synergie avec le Pôle France Relève de son secteur tant sur la formation des sportifs que sur la formation continue des entraîneurs ;

Favoriser le travail d’équipe entre les entraîneurs des pôles Espoir et du pôle France Relève de la même région et/ou de la même ville.

 

  • Les  structures  existantes  dans  le  réseau  PASS  de  la  FFCK

 

PARCOURS D’ACCES AU HAUT NIVEAU

Comité régional

BRETAGNEPôle Espoir de Cesson Sévigné
BOURGOGNE FRANCHE COMTEPôle Espoir de Dijon
CENTRE – VAL DE LOIREPôle Espoir de Tours/Orléans
NORMANDIEPôle Espoir de Caen
NOUVELLE AQUITAINEPôles Espoir : Pau et Angoulême
PROVENCE ALPES COTE D’AZURPôle Espoir de Marseille
GRAND ESTPôle Espoir de Nancy
ILE DE FRANCEPôle Espoir de Vaires sur Marne
OCCITANIEPôle Espoir de Toulouse

 

Parcours de Performance Fédérale de la FFCK