Tout savoir sur la randonnée

Cette pratique s’intègre pleinement dans l’histoire du canoë-kayak. En effet, le canoë-kayak est passé de l’aspect utilitaire (transport, déplacement) à un aspect ludique se traduisant par la multiplication de balades et de randonnées.

En eau calme, en eau vive et en mer, en solitaire ou en famille, entre amis ou en groupe organisé, pour quelques heures, une journée ou pour plusieurs jours, d’auberge en hôtel ou de bivouac en camping, cette forme de pratique est aujourd’hui, comme au début du 20ème siècle, l’activité la plus pratiquée.

C’est celle qui permet de flotter et de glisser tranquillement sur l’eau calme d’un lac, sur l’eau coulante d’une rivière ou dans la houle de la mer. C’est elle qui permet, sans effort physique intense, de découvrir (ou de redécouvrir) paysages, villages, petites criques, vallées, côtes … C’est elle qui permet aussi d’apprécier tranquillement les caractéristiques écologiques, biologiques, minéralogiques, archéologiques, architecturales et culturelles de la grande majorité des 25 000 km de parcours navigables en France et des 5000 km de côtes.

Les vallées ne manquent pas de telles richesses : la Loire et ses vignobles ou ses châteaux, la Dordogne et ses richesses archéologiques (et culinaires), la Vézère et sa vallée de l’Homme, l’Ardèche et ses gorges, l’Allier sauvage, etc.

Les côtes françaises présentent également une variété remarquable de paysages littoraux tels que les côtes de granite rose de Perros-Guirec et l’île de Batz, le swell ravageur de la côte basque, les 70 km de superficie de la baie de Somme ou les calanques qui s’étendent sur plus de vingt kilomètres de côtes sur la mer Méditerranée entre le village des Goudes et la commune de Cassis, etc.

Des manifestations célèbres rassemblent plusieurs centaines d’adeptes de ces randonnées comme la traversée de Lyon, le Marathon de l’Ardèche, la concentration de l’Agout, l’open Canoë Festival dans la Drôme, le Tour du Mont St Michel, la Vendée Va’a des Sables d’olonne à l’île d’Yeu ou encore la Fémina Va’a Cup au Grau du Roi. Les pratiquants recherchent la tranquillité, la balade, la rencontre, la découverte et parfois un peu d’aventure.

Les expéditions :
L’expédition en kayak ou en canoë est une forme de pratique extrême de la randonnée nautique. Les sollicitations techniques et physiques, la nécessaire connaissance du milieu et l’autonomie induite par cette pratique nécessitent une parfaite préparation des pratiquants.

Certains bateaux se prêtent très bien à ce type de projet en raison de leur faible encombrement, de leurs capacités de navigation et de chargement.

Les domaines à découvrir sont immenses : du Canada au Groenland jusqu’aux îles de Polynésie ou même la traversée de l’Atlantique… Les espaces de navigation sont plus ou moins difficiles mais sont toujours éloignés de la civilisation et sauvages. Ils attirent un nombre restreint d’experts solitaires ou organisés en petits groupes.