Sport scolaire et pratique des jeunes

schema citoyen du sport sport scolaire

Les activités du canoë-kayak et ses disciplines associées peuvent se pratiquer à tout âge dans le milieu scolaire (primaire, collège, lycée) et universitaire avec le concours de l’USEP, l’UNSS et de la FFSU.

Le 20 octobre 2015, la FFCK a signé une convention avec le Ministère de l’Éducation Nationale, l’UNSS et l’USEP.

Ses caractéristiques font du canoë-kayak une activité extrêmement pertinente à chacun de ces niveaux scolaires. Son apprentissage permet en effet notamment de développer :

  • des compétences techniques faisant appel à l’équilibre, la force, les sensations ;
  • la confiance en soi et l’autonomie en évoluant seul sur une embarcation ;
  • l’entraide dans un environnement ouvert et parfois isolé ;
  • la reconnaissance et le respect des autres usagers de l’eau sur son territoire ;
  • des connaissances sur l’environnement physique (hydrologiques, météorologiques) et sur la faune et la flore.

La FFCK peut apporter un support aux établissements et enseignants qui souhaitent développer la pratique du canoë-kayak dans le cadre de l’EPS par le moyen :

  • de l’outil pédagogique Pagaies Couleurs qui peut accompagner les enseignants dans la conception de leur cycle d’apprentissage ;
  • du réseau d’un peu plus de 700 clubs sur le territoire métropolitain et outre-mer, bénéficiant d’une infrastructure d’accueil et de matériel d’initiation et de perfectionnement ;
  • de la présence de nombreux moniteurs professionnels expérimentés dans nos clubs, formés pour accueillir et enseigner en toute sécurité le canoë-kayak ;

Si vous êtes enseignant et avez un projet, n’hésitez pas à contacter le Conseiller Technique Sportif de votre région. Vous pouvez également nous envoyer un mail à serviceformation@ffck.org, nous tenterons de vous orienter de notre mieux

Le canoë-kayak en primaire

La pratique du canoë-kayak par des enfants de primaires peut se faire sur le temps scolaire ou périscolaire :

 

LE CANOË-KAYAK EN PRIMAIRE SUR LE TEMPS SCOLAIRE 

Le canoë-kayak dans les programmes scolaires

Plusieurs activités physiques et sportives sont travaillées chaque année de manière à construire des apprentissages solides et font partie des programmes plus privilégier pour le cycle 3. Le canoë-kayak  fait partie des disciplines qui peuvent être enseignées  car il permet aux enfants de s’engager globalement dans un milieu et d’apprendre, dans le même temps, à en apprécier les incertitudes et les risques et donc de savoir mieux s’adapter à différents environnements.

A ce titre, la pratique du canoë-kayak peut être inscrite au projet d’école, ne doit pas constituer une pratique ponctuelle mais faire l’objet d’une unité d’apprentissage et nécessite un encadrement renforcé.

Textes de référence :

– Risques particuliers à l’enseignement de l’EPS et au sport scolaire : circulaire n°2004-138 du 13-07-2004, parue au BO N°32 du 9.9.2004
– Sorties scolaires : circulaire n°99-136 du 21.09.99 , parue au BO N°7 du 23.09.99 hors série
– Intervenants extérieurs : circulaire n°92-196 du 3.07.92

 

LE CANOË-KAYAK EN PRIMAIRE SUR LE TEMPS PÉRISCOLAIRE 

Projets EDucatif Territoriaux « PEDT »

La réforme des rythmes scolaires (décret n° n°2013-77 du 24 janvier 2013) avec la mise en place des Projets EDucatif Territoriaux « PEDT«  modifie les temps scolaires et périscolaires. Pour les communes, elle implique de revoir l’organisation hebdomadaire des activités périscolaires et elle impacte également les temps extrascolaires dont la répartition est modifiée.

Le temps périscolaire est le temps durant lequel un encadrement est proposé sur place, dans les locaux scolaires ou à proximité de l’école, aux enfants scolarisés.

Les activités périscolaires sont majoritairement organisées par des collectivités territoriales et des associations (notamment de jeunesse et d’éducation populaire ou sportives) ; elles peuvent l’être également par des sociétés commerciales, des comités d’entreprise et même des particuliers.

La responsabilité des activités à l’égard des élèves pendant les activités périscolaires est celle de l’organisateur de ces activités (communes, intercommunalités, associations).

Un décret du Ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative sur l’assouplissement des taux d’encadrement pour les activités périscolaires en lien avec un PEDT a été élaboré (voir DDCS). Il prévoira que par dérogation à l’article R. 227-16 du Code de l’Action Sociale et des Familles et à titre transitoire, dans les accueils organisés dans le cadre d’un projet éducatif territorial pour des enfants scolarisés pendant les heures qui précèdent et suivent la classe et lorsque ces accueils relèvent des dispositions de l’article L. 227-4 susvisé, le taux d’encadrement ne pourra en aucun cas être inférieur à :

1° Un animateur pour quatorze mineurs âgés de moins de six ans ;
2° Un animateur pour dix-huit mineurs âgés de six ans ou plus.

Pour plus de précisions, vous pouvez vous référer au : Guide pratique des activités extrascolaires de qualité.

En canoë-kayak,  un certain nombre de clubs ont développé dans le cadre de cette réforme des animations destinées aux élèves de primaires. Ces animations nécessitent que le créneau horaire compte au minimum 1 heure.

 

Les associations sportives (AS)

Les élèves qui désirent faire davantage de sport peuvent s’inscrire à l’association sportive scolaire (AS) de leur école.

Dans le premier degré, la création d’une association sportive au sein de chaque école n’est pas obligatoire. Encadrée par des enseignants, éducateurs ou parents, et pleinement intégrée au projet d’école, l’AS participe à l’animation de la vie scolaire et à la réussite des élèves.

L’Union sportive de l’enseignement du premier degré (USEP) fédère les associations présentes dans les écoles primaires publiques. Elle compte plus de 830 000 adhérents et près de 13 200 écoles affiliées.

Pour plus du renseignements :  Site internet de l’USEP.

 

Pour plus d’informations sur les activités sportives en primaire : Site internet du Ministère de l’Education Nationale

Le canoë-kayak au collège

La pratique du canoë-kayak par des collégiens et lycéens peut se faire sur le temps scolaire ou périscolaire :

LE CANOË-KAYAK AU COLLÈGE SUR LE TEMPS SCOLAIRE 

L’option canoë-kayak

Le canoë-kayak fait partie des 26 activités physiques, sportives et artistiques (APSA)  définies au niveau national au collège.

Deux niveaux sont définis par le Ministère de l’Education Nationale :

  • Le niveau 1, niveau visé lorsque l’activité est pratiquée durant au moins 10 heures
  • Le niveau 2, niveau visé lorsque l’activité est pratiquée durant au moins 20 heures.

En canoë-kayak, les compétences attendues à chacun des niveaux sont les suivantes :

Niveau 1Conduire un déplacement en maîtrisant la direction de son embaraction sans appréhension.Respecter les consignes de sécurité et l’environnement. Accepter le dessalage.
Niveau 2Choisir et conduire un déplacement avec précision en composant avec la force des éléments naturels.Adopter des attitudes d’entraide et de sécurité lors d’un dessalage.Reconnaître les caractéristiques du milieu de navigation.

 

LE CANOË-KAYAK AU LYCÉE SUR LE TEMPS SCOLAIRE 

Au lycée, le canoë-kayak ne fait pas partie de la liste nationale d’activités physiques et artistiques définie par le Ministère de l’Education nationale. Cependant, l’activité canoë-kayak peut apparaître sur la liste académique dans le groupe d’activités visant la compétence « se déplacer en s’adaptant à des environnements variés et incertains » et intégrer ainsi le programme d’EPS au lycée.

Il est par ailleurs possible pour un élève spécialiste en canoë-kayak de choisir l’option facultative en canoë-kayak et de la présenter au baccalauréat, lorsque le canoë-kayak est inscrit sur la liste académique. Il sera alors évalué de la façon suivante :

  • Un contrôle continu, en cours de formation, évalué sur la base du niveau 5 (maximum) du référentiel de compétences ;
  • Une épreuve en situation ;
  • Un entretien qui permet d’apprécier les connaissances scientifiques et techniques du candidat et plus largement sa capacité de réflexion au regard de cet enseignement facultatif.

Plus d’informations : se renseigner auprès de son établissement ou de son rectorat.

LES ASSOCIATIONS SPORTIVES (AS) : UNSS

Les collégiens et lycéens qui ont envie de pratiquer une activité sportive en plus des cours obligatoires d’EPS peuvent se tourner vers une association sportive scolaire (AS).

Les AS sont obligatoirement créées dans chaque collège. Toutes les AS sont affiliées à l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), qui est une fédération sportive scolaire multi-sport qui organise les compétitions entre établissements scolaires. Pleinement intégrée au projet d’établissement, l’AS participe à l’animation de la vie scolaire et à la réussite des élèves.

Dans le cadre des compétitions UNSS, les participants peuvent aussi exercer des fonctions de jeune officiel (arbitre, juge).…). L’UNSS organise avec la FFCK des compétitions dans chaque discipline sportive. En canoë-kayak, il est organisé chaque année  un Championnat de France UNSS qui comporte 2 épreuves (Cf. fiche-sport UNSS en canoë-kayak) :

  • un combiné slalom en eau vive – relais vitesse en eau calme
  • un tournoi de kayak polo

Pour plus d’informations : Site internet de l’UNSS

 

LES SECTIONS SPORTIVES SCOLAIRES

Il existe actuellement environ 60 sections sportives scolaires en canoë-kayak, réparties sur tout le territoire.

Les collégiens et lycéens motivés et aptes pour une pratique sportive renforcée et approfondie et désireux de poursuivre un cursus scolaire normal ont la possibilité d’intégrer une section sportive scolaire. Un certain nombre d’heures du planning de l’élève, variable en fonction du niveau de la section,  sont alors destinées à la pratique du canoë-kayak.

Le passage en section sportive est pour certains élèves sportifs un tremplin vers l’accès à la performance.

Pour créer ou reconduire une section sportive scolaire, l’établissement doit conclure un partenariat avec la FFCK. L’objectif est de rapprocher le mouvement sportif et l’éducation nationale, dans le prolongement de la convention cadre signée le 18 septembre 2013 par le ministre de l’éducation nationale, la ministre chargé des sports et le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Si un établissement a un projet de création de section sportive scolaire, il peut contacter le Conseiller Technique Sportif de la région.

Texte de référenceCirculaire n°2011-099 du 29 septembre 2011

 

LE CANOË-KAYAK AU COLLÈGE ET AU LYCÉE SUR LE TEMPS PÉRISCOLAIRE

Les activités sportives peuvent être pratiquées dans le cadre du volet sportif de l’accompagnement éducatif. Ces activités gratuites pour les élèves et leur famille,  sont proposées en fin d’après-midi et parfois pendant l’heure de midi. Elles sont animées par les enseignants d’EPS du collège ou des intervenants extérieurs diplômés.

Les clubs de canoë-kayak mettent régulièrement en place ce type de prestations, lorsque les conditions de temps et de transport sont favorables à cette pratique.

Pour plus d’informations sur les activités sportives au collège  : Site internet du Ministère de l’Education Nationale et au lycée : Site internet du Ministère de l’Education Nationale

  • « L’enfant et le sport » C. M. Thiebauld, P. Sprumont DeBoeck Université 1997
  • Le kayak à l’école primaire – Revue EPS – Édition EPS
  • Lien des clips « Respect l’arbitre » du Pôle Ressources National SEMC et son guide de discussion
  • Affiche « J’arbitre »