Sprint Super Series : Une réussite pour Maxime Beaumont
25/09/2018

Crédit photo : canoephotography.com / Balint Vekassy (ICF)

Russie, Chine, en l’espace de 10 jours… Maxime Beaumont (Boulogne CK) et Sarah Guyot (CKC Tours) ont participé aux premières courses promotionnelles organisées par la Fédération Internationale de Canoë, nommées Canoe Sprint Super Series.

Retour sur cette expérience avec Maxime Beaumont, médaillé sur les deux épreuves.

  • Objectifs des Super Cup Series

L’objectif pour Fédération Internationale de Canoë était d’essayer des distances différentes de d’habitude pour essayer de trouver un format médiatique et pour pouvoir continuer d’exister aux Jeux Olympiques. Des formats qui sont donc reproductibles dans des grandes villes et plus particulièrement dans des centres villes. Cela permet d’amener de nombreux spectateurs, de créer un engouement… Également, l’idée était de créer quelque chose qui mette en valeur les sportifs internationaux, de les promouvoir. Deux événements ont eu lieu, le principal était en Russie, la Chine, c’était considéré comme le « pré événement ». Je termine deuxième en Chine sur 600m et je remporte la course de 350m en Russie.

  • Échange, partage entre les athlètes internationaux

En plus des objectifs évoqués précédemment, l’idée était de créer un groupe avec tous ces athlètes internationaux, d’avoir une vie de groupe, on a partagé pas mal de choses. Des athlètes qui ont des cultures différentes, des approches de l’entrainement différentes aussi… Des visites, sorties ont été organisées sans réelle limite pour qu’on se rassemble et qu’on crée du lien en dehors du canoë kayak. En Russie, une course de K2 mixte a également été organisée. Je suis monté avec une Turque, je ne la connaissais pas du tout, maintenant je sais qui c’est et c’est devenu une connaissance !

  • Ambiance

En Russie, il y a eu énormément de monde, on était assez surpris. En rigolant certains disaient que c’était la Sibérie et qu’il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire autour. 8000 personnes étaient présentes selon les organisateurs. Je ne suis même pas sûr qu’ils connaissaient le canoë kayak avant, ils sont devenus complétement fans, ils se sont prêtés au jeu, des carnets ont été réalisés à notre effigie. On pouvait faire des autographes dessus. A la sortie de mon podium, pour rejoindre le paddock je n’ai pas pu faire plus de deux pas sans me faire accoster et faire des milliers de selfies, des autographes… J’en ai d’ailleurs loupé la navette pour repartir à l’hôtel !

  • Une expérience riche

Partout où nous avons été, c’était très accueillant, les gens étaient contents de nous voir ! C’était une expérience incroyable que j’espère revivre. Niveau performance, tous les athlètes n’étaient pas forcément très entrainés, j’étais un de ceux qui étaient les plus entrainés. Je rentre satisfait de ce séjour !