Ubaye 2016 – Le résumé de la 3ème journée – Classsique Cadets & Open Master
08/07/2016

  • Les épreuves classiques pour les cadets :

Au lendemain des finales de sprint, c’est le jour des Descentes Classique Cadets le long de la rivière mythique de l’Ubaye. Sur le parcours Les Thuiles-Rioclar, d’environ 3 km, les jeunes athlètes âgés de 14 à 16 ans et leurs 140 bateaux doivent faire preuve de concentration et de puissance sur une petite douzaine de minutes. «Ce parcours est moins difficile que celui du Martinet/Lauzet destiné au reste des catégories demain, mais il reste très physique par ses quelques passages avec un faible niveau d’eau et son arrivée sur le parcours sprint. En finissant dans le bassin sprint, ces jeunes doivent être capables de garder toute leur lucidité pour terminer cette Descente Classique sans mauvaise surprise» explique Cyril Leblond, conseiller technique de la Fédération Française de Canoë Kayak.

Pour la plupart de ces jeunes arrivants du Mans, de Marseille, d’Embrun, de Joinville ou de Castelnaud en Périgord, ce championnat sur les rives de la rivière naturelle de l’Ubaye est le premier auquel ils participent.

  • Les principaux résultats

Dans la catégorie Canoë Monoplace Dame Cadet, c’est Elsa Gaubert du CK Club le Teich qui remporte le titre de Championne de France grâce à un temps de 13m  40s 17. « C’est la première fois que je gagne cette classique alors je suis ravie, d’autant plus qu’il est agréable de naviguer sur cette rivière. Le parcours reste court pour une Classique ; il faut choisir les bons moments pour envoyer de la fréquence ».  Angèle Hug d’Eyrieux CK arrive deuxième avec un temps de 13m 51s 38.

Même catégorie du coté des hommes, Mathis Perreau de Torcy CK gagne le titre de Champion de France avec un temps de 12m 54s 36. Fatigué sur la fin du parcours, Mathis est heureux de son score : «  J’espérais la première place pour ce premier Championnat de France en Ubaye. Cette rivière 100% naturelle est magnifique avec cette eau bleue ».  Aurélien Dubois du C.OC.C.K Chinon le suit avec un temps de 13m 01s 47. Maxime Kabir de Marseille Mazargues crée la surprise en arrivant en 3eme place.

Dans la catégorie Kayak Homme Cadet, le classement numérique est respecté avec Augustin Reboul de Joinville Eau Vive en première place avec un temps de 11m 04s 72. Selon lui, ce « beau parcours est adapté aux cadets ». Il est suivi par Bruno Hely du Patronage Laique Argentan pour qui la descente est « éprouvante mais traverse de beaux paysages». Gael De Brye arrive en troisième place avec un temps de 11m 21s 08. On retrouve Gaël et Augustin en haut du podium de la catégorie Canoë Biplace Homme Cadet également.

Du coté des Dames, c’est Elisa Roy du CK Jarnac Sports qui l’emporte avec un temps de 12m 13s 56. Pour une première participation de la jeune cadette 1, elle est ravie «  c’est typiquement une rivière qui me convient avec ses plats où je peux relancer en force et un sprint à la fin qui représente la plus grosse difficulté du parcours ».  Même commentaire pour Angèle Hug d’Eyrieux CK qui arrive troisième et déclare que « la fin du parcours est clairement la partie la plus dure ».

  • Zoom sur Elena Hugues

Pour sa première participation au Championnat de France, la jeune fille de 15 ans originaire d’Embrun est arrivée en quatrième position  trois fois. Elle descend dans plusieurs catégories telles que Canoë Monoplace et Kayak Cadet en ce 3eme jour de compétition. Son père Christian, entraineur et Président du club Eau Vive Embrun est fier de cette cadette 1.

  • L’open Master

Sur ce même parcours se déroule également l’Open Master, une course ouverte sans sélection destinée aux vétérans de plus de 35 ans. Elle n’a aucune valeur dans le Championnat mais permet une ouverture de la discipline au plus grand nombre. Sébastien Gressel de C.C.K Sarreguemines arrive en première place dans la catégorie Kayak Homme Vétéran 1 et 2. Dans la catégorie Canoë Biplace Homme Vétéran, on note la participation d’un ancien international et actuel Président du Conseil Départemental de la Dordogne, Germinal Peiro.

Article rédigé par Marine PIRANIAN – Communauté de Communes de la Vallée de L’Ubaye